Revenir au début
MERCI POUR VOTRE INTÊRET!
×
Jonathan Hinse, cycliste- CONFIANCE, TALENT ET … BEAUCOUP DE TRAVAIL

Jonathan Hinse, cycliste- CONFIANCE, TALENT ET … BEAUCOUP DE TRAVAIL

background shape

Nos Clubs

avril 30, 2022

 |  Centre Multisports

Vendredi 8 avril dernier, sur la piste du vélodrome de Milton en Ontario. Au départ de cette première épreuve des Championnats canadiens pour U19 et U17, la qualification de la poursuite individuelle 2000 mètres, Jonathan se concentre. Dans quelques secondes, le jeune homme de 16 ans s’arrachera du bloc de départ et après 2 :26.831 d’un effort total, il réussira le 2ième meilleur temps et se qualifiera pour la finale où il prendra la médaille d’argent.

La glace est brisée, ce sera le premier des quatre podiums de Jonathan durant cette fin de semaine de rêve. Il décrochera par la suite une médaille d’argent à l’épreuve du 500 mètres, une médaille de bronze à l’épreuve du Keirin et une autre de bronze à l’épreuve du sprint. Quatre podiums donc durant ces trois jours, mais quatorze courses au total en comptant les rondes de qualifications et les autres épreuves au programme. Pas si mal pour un gars qui n’avait roulé qu’une ou deux fois sur une piste jusque-là.

Jonathan Hinse, résident de Vaudreuil-Dorion, est membre du club cycliste ZVP Opto Réseau du Centre Multisports depuis ses 11 ans. En 2022, il entame donc sa sixième année sur le vélo. Ses résultats à Milton ne sont une surprise pour personne. Dès ses débuts en course en catégorie Peewee à l’âge de 12 ans, il gagne la première course à laquelle il participe. Depuis, après quelques 125 courses, il a rarement raté le podium que ce soit dans les épreuves sur route, sur les critériums, en contre-la-montre ou aux épreuves de sprint. Peu importe le format, Jo, c’est son surnom, se donne à fond.

Surdoué Jo? « Il a de très bonnes dispositions c’est sûr, dit l’entraîneur du club Michel Brazeau, mais Jonathan est surtout un gros travaillant. De tous les athlètes que j’ai vu passer au programme sport-études et dans le club, il est un de ceux qui se donne le plus dans les entraînements. C’est impressionnant le nombre de watts qu’il arrive à pousser. Il ne lâche jamais et il sait se faire mal. »

Quand on pose la question à Jonathan, la réponse vient tout de suite : « Je suis capable d’endurer la douleur longtemps. Personne n’aime avoir mal, mais pour s’améliorer, pour performer, il faut se faire mal à l’entraînement. » Et le vélo, c’est dur? « Tous les sports sont durs quand on se donne à fond. Mais oui, il faut le dire, le vélo c’est très dur. Il faut être fort mentalement pour endurer la douleur et ça, je l’ai. »

« Je suis capable d’endurer la douleur longtemps. Personne n’aime avoir mal, mais pour s’améliorer, pour performer, il faut se faire mal à l’entraînement. »

 

Tenace sur le vélo, mais aussi déterminé dans les séances de préparation physique. Michaël Gagné, kinésiologue au Centre Multisports et coordonnateur du programme sport-études en sports cyclistes le confirme : « Jo est au programme depuis quatre ans et depuis le début, il est un des plus engagé dans les séances de préparation physique. Jo, c’est l’effort et l’intensité jumelés, il prend des charges impressionnantes. Je pense que c’est l’athlète qui a le mieux compris que la préparation physique est intimement liée à la performance, il voit ça comme faisant partie intégrante de son entraînement. C’est un athlète très autonome, très engagé. »

À la blague, le kinésiologue mentionne : « Jo, c’est pas le plus ponctuel, mais une fois qu’il est là, il se donne à 110% tout le temps! Et on le voit au gym même les journées pédagogiques, le congé de Fêtes et durant les vacances d’été. Ça dénote une grande volonté de réussir. » On le devine, Jonathan n’est pas un adepte de la pensée magique.

Malgré ses succès, l’entraîneur du club et le préparateur physique décrivent Jonathan comme un garçon humble et toujours reconnaissant. Michel Brazeau : « Il ne se plaint jamais des séances à faire et ne cherche pas à se comparer aux autres. Je me rappelle à la fin d’une séance sur le vélo à la Zone Vélo Perfo qui avait été particulièrement difficile pour tout le monde, Jo avait remercié les autres en leur disant que si ça n’avait pas été d’eux, il n’aurait pas autant poussé ». Et quand il parle de ses principaux adversaires sur la route, c’est toujours avec respect.

Le cyclisme de compétition est un sport exigeant, où il faut accepter et tolérer la douleur longtemps. Comment convaincre un ami d’embarquer dans ce sport? « Moi je dis qu’il faut participer aux courses, dit Jonathan. C’est l’effort dans l’action. Le temps passe vite en course, c’est dynamique, ça bouge, c’est l’fun. Quand tu finis une course, t’as déjà hâte à la prochaine. Et tu veux t’entraîner parce que tu veux faire mieux. Tu peux te faire ‘’dropper’’ par le peloton, mais la course d’après tu t’accroches, tu sors tout ce que t’as. C’est des étapes à passer. »

En 2020 chez les U15 et en 2021 à sa première année chez les U17, Jo a remporté leclassement général de la Coupe Québec en plus des Championnats provinciaux. Quels sont ses objectifs pour sa dernière dans la catégorie U17? La réponse sort d’un coup : « Je veux tout gagner, tout! Les Jeux du Québec, le Tour Ma Kadence*, la Coupe Québec, les Championnats provinciaux! ». Le jeune homme est gourmand, mais il a les moyens de ses ambitions ou du moins, il travaille fort pour les avoir. Il reste cependant lucide, « Si j’en rate une, je n’aurai pas de regret. C’est qu’un autre aura été plus fortque moi cette journée-là. »

Et ton avenir comme cycliste Jo, tu le vois comment? « Je veux retourner faire les Championnats canadiens sur piste avec le maillot du Québec le printemps prochain. J’aime les épreuves de sprint, le 200 mètres lancé, le Keirin. Je vais passer Junior, ça ne sera pas facile. Avec le nouveau vélodrome couvert à Bromont qui va ouvrir l’automne prochain, mon avenir, je le vois sur la piste. ». Ce que ne contredit pas l’entraîneur Brazeau qui le suit depuis plus de cinq ans : « Jonathan c’est un coureur puissant, il a une grosse masse musculaire, mais il a aussi un cardio impressionnant et un excellent sens de la course. Il est redoutable dans les critériums où il faut toujours relancer à chaque virage, alors c’est sûr qu’il a d’excellentes dispositions pour la piste. »

« Jonathan c’est un coureur puissant, il a une grosse masse musculaire, mais il a aussi un cardio impressionnant et un excellent sens de la course. Il est redoutable dans les critériums où il faut toujours relancer à chaque virage, alors c’est sûr qu’il a d’excellentes dispositions pour la piste. »

 

Ce sera très intéressant de suivre Jonathan Hinse cette saison et aussi de voir comment sa carrière cycliste évoluera. Mais peu importe les résultats à venir, Jo a déjà intégré certaines vertus du sport qui lui serviront tout au long de sa vie : le travail, l’engagement, l’humilité.

 

*Le Tour de l’Avenir Ma Kadence qui se déroule dans la région de Québec est une épreuve de quatre étapes sur trois jours qui regroupe les meilleurs U17 du Québec, de l’Ontario et de l’Est des États-Unis.

©2022 Centre Multisports à Vaudreuil-Dorion / 
Design & code: Les Manifestes