Revenir au début
MERCI POUR VOTRE INTÊRET!
×
Trois lettres de noblesse – Charles Raby, coureur cycliste

Trois lettres de noblesse – Charles Raby, coureur cycliste

background shape

*Nouveautés*

août 19, 2022

 |  Centre Multisports

Pendant que des milliers de jeunes rangent leur souvenir d’été et se préparent à une nouvelle année scolaire, d’autres entament la dernière ligne droite de la saison dans leur sport de prédilection. C’est le cas de Charles Raby, coteaulacois de 14 ans, qui poursuit son rêve au sein de l’équipe Québec en BMX. Comment arrive-t-on à monter les échelons et faire partie de l’élite de son sport à un si jeune âge? En avançant avec passion et détermination.

Un cadeau à la maternelle

Alors qu’il fréquente la maternelle et qu’il s’exerce à toute sorte de sports comme le font beaucoup de jeunes à cet âge, Charles célèbre sa fête en déballant un cadeau qui allait transformer sa vie. Sa maman Geneviève découvre l’existence du club de BMX de Vaudreuil-Soulanges sur Facebook, y inscrit son enfant et lui achète l’équipement nécessaire pour qu’il puisse donner ses premiers coups de roue. Il n’en fallait pas plus pour que naisse en lui une passion qui ne s’est pas démenti depuis : « J’ai toujours vraiment aimé ça, confirme l’adolescent, ça toujours été le sport que j’aimais et que j’ai voulu tout le temps faire. Au début, je n’étais pas le meilleur, mais je pense qu’à cause de cet intérêt-là, je me suis développé plus vite que les autres vu que j’aimais en faire tout le temps. » Pour bien comprendre ce que veut dire tout le temps pour le commun des mortels, disons que Charles participe à une course pratiquement tous les week-ends de l’été et s’entraine le restant du temps, notamment au sein du programme de Sport-études du Chêne-Bleu au Centre Multisports. Certains dorment et respirent, d’autres coursent et s’entrainent.

À la poursuite des meilleurs

La progression de Charles Raby dans le monde du BMX semble avoir été fulgurante, mais en soulevant les pierres une à une, on découvre une terre nourrie par le travail, la patience et la passion. Son entrée dans l’équipe remonte à l’an dernier à l’occasion d’un camp de recrutement auquel il a participé. À cette occasion, les coachs évaluent les performances, l’attitude et l’agilité des coureurs et il semble que les prouesses du jeune Charles aient été suffisantes pour se démarquer des 40 autres jeunes sur place au même camp. De son propre avis, Charles carbure à la performance dans chacune des courses auxquelles il prend le départ et qui dure, faut-il le préciser, 40 secondes: « Quand je course, je suis dans les plus jeunes de ma catégorie, spécifie-t-il. Quand je vois quelqu’un qui me bat, c’est ça qui me dit que je ne suis pas encore assez bon pour prendre du repos. » Cette présence au sein d’Équipe Québec résulte en une augmentation des entrainements et en des courses aux quatre coins de la province. En août, il a même participé au championnat canadien à Calgary, ajoutant une expérience de plus à un baluchon déjà bien chargé.  Ton prochain but, Charles? Devenir le meilleur athlète que je peux, dans tous les aspects, autant la performance, le développement, la personne, et aussi de me rendre à un haut niveau. Je suis satisfait de ce que j’ai accompli depuis, mais on n’est jamais complètement satisfait. »

Un kinésiologue du Centre Multisports pour aller plus vite

Pour se rendre plus haut, plus loin, Charles bénéficie des avantages offerts par son programme Sport-études du Chêne-Bleu dans le cadre duquel il se rend tous les après-midi de la semaine au Centre Multisports. Cette année, Charles entame sa troisième année au secondaire et compte profiter de la chance qu’il a pour parfaire son entrainement. Satisfait à l’idée de s’améliorer plus vite que les autres grâce à ce programme, Charles profite des judicieux conseils de Michaël Gagné, kinésiologue responsable, notamment, de ce Sport-études au Centre Multisports : « Michaël est bon pour ça, il a observé le sport et comme kinésiologue, on lui a expliqué quels muscles on travaille et il a fait les entrainements pour être axé sur notre sport », précise Charles. Poursuivant ses études avec aisance, Charles enchaine donc les courses à bon rythme en se fiant à sa bonne étoile sur les risques de chute et de blessure inhérents à la pratique de n’importe quel sport.  « C’est pas mal toujours ça le plus gros enjeu, admet le coureur. J’ai été chanceux, je n’ai pas eu de grosses blessures comparativement à d’autres personnes. De petits bleus, de petites douleurs, sans plus. » Il sera donc intéressant de suivre la progression du jeune homme dans les prochaines années, mais peu importe les podiums montés, les victoires cumulées et les médailles au cou, le monde gagnera un homme motivé par le dépassement de soi et habité par les trois lettres de noblesse qui meublent sa vie : BMX.

 

Par : Patrick Richard

©2022 Centre Multisports à Vaudreuil-Dorion / 
Design & code: Les Manifestes