Revenir au début
MERCI POUR VOTRE INTÊRET!
S'abonner
×
Une passe sur la palette  à la communauté – Club multisports Val-des-Prés

Une passe sur la palette à la communauté – Club multisports Val-des-Prés

background shape

Portraits

février 17, 2020

 |  Desjardins

Le sport et l’activité physique sont à la base même des saines habitudes de vie et de nombreuses études ont démontré leurs bienfaits, surtout chez les plus jeunes. Un organisme soulangeois travaille à offrir aux enfants du secteur des occasions de s’initier à différentes disciplines dans un cadre accessible et structuré. Créé en 2014 par les passionnés Vincent Thivierge et Ronald Blanchet, le Club multisports Val-des-Prés organise des activités sportives à prix modique pour les Soulangeois de 3 à 12 ans.

Plus précisément, pour une fraction du tarif facturé par certaines associations, le club accueille les jeunes en leur faisant découvrir des sports variés comme le baseball, le mini-tennis, le hockey cosom, le badminton ou encore le soccer.

Dans leur volonté d’avoir un effet structurant dans la communauté, les deux fondateurs du club retournent une partie de l’argent perçu lors des inscriptions aux différents pavillons de l’école Val-des-Prés pour l’achat de matériel sportif. L’autre part va à l’embauche d’animateurs et d’entraîneurs afin de diversifier l’offre du club.

La formule est sans contredit un succès. À titre d’exemple, les responsables ont décidé de faire une tentative avec une première session de hockey cosom : 70 jeunes y ont participé.

Ce sont ainsi 200 jeunes qui peuvent bouger dans des municipalités qui n’auraient pas les ressources financières pour organiser ces activités, à longueur d’année qui plus est. Les municipalités mettent l’épaule à la roue en prêtant des locaux. La Caisse Desjardins de Vaudreuil-Soulanges a aussi répondu présente !

Un constat

Depuis désormais cinq ans, Vincent Thivierge, Soulangeois, père de quatre enfants, consacre plusieurs heures par semaine à rendre ces sports accessibles pour les jeunes de sa région. Ce travail bénévole s’ajoute à son emploi comme enseignant d’éducation physique.

« Mes enfants font du sport depuis leur tout jeune âge. Au départ, je devais me rendre à Saint-Clet pour que ma fille puisse jouer au soccer. Je me rendais bien compte que nous n’étions pas les seuls dans cette situation. Cette distance était un obstacle à la pratique du sport. L’offre d’activités sportives était aussi limitée au soccer en été et au hockey en hiver », explique Vincent Thivierge. C’est de là qu’a émergé l’idée de mettre sur pied une structure comme le Club multisports.

Le bénévole était d’ailleurs un habitué de l’engagement pour le bien du sport amateur. En effet, il avait œuvré dans l’organisation de soccer dans laquelle il jouait.

Fort de cette expérience et avec une idée bien formée de ce qu’il voulait mettre en place, il s’est allié à Ronald Blanchet, un producteur maraîcher aussi féru d’engagement bénévole comme en témoignent ses passages à l’organisation d’associations sportives et communautaires.

Le rêve d’un passionné

Le Club multisports Val-des-Prés présente une formule « gagnante-gagnante » pour la communauté soulangeoise : l’école obtient du matériel dont profitent tous les jeunes, les familles participent à des activités de grande qualité et les municipalités maximisent leurs investissements en programmation sportive. Or, cette structure repose uniquement sur le travail d’une équipe de bénévoles qui l’administre au quotidien. Cette réalité, selon Vincent Thivierge, représente un défi continuel : « D’une part, c’est une particularité de notre époque, les gens ont des attentes de performance même envers une organisation récréative et communautaire comme la nôtre. Ensuite, nous vivons de la difficulté à recruter des bénévoles pour nous appuyer », souligne le père de famille.

Ces défis quotidiens ne l’empêchent pas de voir loin et grand pour l’organisation qu’il a mise sur pied. Son objectif : pérenniser le tout. Il précise : « Présentement, nous administrons le tout avec le temps que nous avons, et ce, tout à fait bénévolement. Dans quelques années, j’aimerais que le Club multisports soit autosuffisant et que les activités permettent l’embauche d’un directeur. »

En attendant ce coup de circuit, Vincent Thivierge continue à « travailler fort dans les coins ».

C’est toute une communauté qui y gagne !

 

par : Christopher Chartier-Jacques

©2020 Centre Multisports à Vaudreuil-Dorion / 
Design & code: Les Manifestes