S'abonner
×

CHARLES-ÉMILE DESGAGNÉS-CYR : Gymini accueille son nouveau directeur

Portraits

mai 15, 2019

 | cmsv

Une page s’est tournée en début d’année au club de gymnastique Gymini où jeunes et moins jeunes pratiquent leurs envolées et acrobaties au Centre Multisports depuis son ouverture en 2012. En effet, la directrice sortante, Valérie Villeneuve, laissait derrière elle le travail acharné d’une passionnée qui pendant une décennie a guidé le club dans d’importants […]

CHARLES-ÉMILE DESGAGNÉS-CYR : Gymini accueille son nouveau directeur

Une page s’est tournée en début d’année au club de gymnastique Gymini où jeunes et moins jeunes pratiquent leurs envolées et acrobaties au Centre Multisports depuis son ouverture en 2012. En effet, la directrice sortante, Valérie Villeneuve, laissait derrière elle le travail acharné d’une passionnée qui pendant une décennie a guidé le club dans d’importants projets, dont ceux du déménagement et de l’agrandissement. Après tout ce temps, les cloches d’un renouveau ont sonné et c’est maintenant entre les mains de Charles-Émile Desjardins-Cyr que les membres du CA ont remis les rênes du club.

Originaire de Laval et arrivé dans l’Ouest-de-l’Île par la porte du CÉGEP Gérald Godin, le nouveau directeur, officiellement en poste depuis février, habite la région de Vaudreuil-Soulanges depuis un peu moins de 10 ans. Dans sa besace, il traîne une maîtrise en kinésiologie, un amour sans fin pour le sport et les saines habitudes de vie, une vaste expérience de gestionnaire (jusqu’à tout récemment, il occupait le poste de directeur au sein de l’OBNL Groupe Promo-Santé Laval) et surtout, une envie contagieuse de travailler pour le bien-être du club Gymini : « J’aime développer, je suis bien dans cette chaise-là, je suis très à l’écoute de mon équipe et je me considère en faire partie, mentionne le nouveau directeur. Je ne suis pas le « propriétaire de ». Je suis peut-être le capitaine d’une équipe de soccer, un des maillons qui a un rôle de gestionnaire, mais qui travaille pour le bien de toute l’équipe ».

Quelques défis à l’horizon

Monté dans le bateau au moment où Gymini se positionne parmi les gros clubs de gymnastique au Québec, le passionné de sports est conscient des défis qu’il s’apprête à vivre. Quand on lui demande justement quels sont ces défis, Charles-Émile Desjardins-Cyr pointe dans deux directions : vers celle de la gestion de la croissance issue du déménagement et de l’agrandissement et vers l’autre de l’offre et de l’orientation souhaitées par le club sur le territoire qu’il dessert. Mais c’est la tête haute qu’il entend mener l’embarcation sportive qui souffle cette année sur sa 40e bougie : « Je suis en mode écoute, affirme-t-il. Derrière chaque décision prise en un instant se cache peut-être une erreur, considérant l’historique du club. Je veux partager les décisions importantes avec les gens qui sont ici depuis longtemps. Mes décisions sont imprégnées des valeurs et de l’historique de Gymini, nous ne sommes pas en train de créer un virage. »

À l’écoute des entraîneurs

Si le club Gymini offre une panoplie de programmes aux jeunes, tels que le cheerleading, le parkour, le cirque et l’accro-voltige, la gymnastique demeure sa plus fidèle représentante.
Les quelques centaines de jeunes qui semaine après semaine viennent peaufiner leur habileté sur les poutres et les arceaux témoignent de la popularité grandissante de ce sport. Mais sa pratique, notamment dans le volet compétitif, traîne parfois la réputation d’un sport à risque où les enfants sont appelés à performer très jeunes avec les possibilités de blessures qui vont avec.

Kinésiologue de formation, Charles-Étienne Desjardins-Cry parle aussi en tant que parent qui a vu sa petite fille à l’œuvre dans la vaste salle occupée par Gymini : « Je ne suis pas spécialisé en entraînement de haut niveau, admet le directeur général, mais je suis très à l’écoute des experts et des entraîneurs. Je veux y amener ma touche des saines habitudes de vie et encourager mon club pour que ces jeunes-là s’épanouissent comme athlètes et aussi comme adultes pour le reste de leur vie, dans un mode de vie sain avec le moins de blessures possible ».

2019 s’avère une année charnière pour Gymini qui non seulement célèbre ses 40 ans, mais accueille également d’importantes compétitions. Avec près de 5 000 inscriptions au secteur récréatif, le club touche un nombre croissant de fidèles pratiquants et l’arrivée d’un nouveau directeur dynamisera assurément les équipes en place. À tout le moins, c’est le souhait que l’on peut offrir à ce club qui plus que jamais représente fièrement la région qu’il contribue à enrichir depuis quatre décennies.

©2019 Centre Multisports à Vaudreuil-Dorion / 
Design et code: Les Manifestes